Logo DEAL

OBSERVATOIRE DE L'HABITAT DE LA MARTINIQUE

Territoire observé

MARTINIQUE > Accueil

Le département de la Martinique est une île à la fois région d'outre-mer et département d'outre-mer, français depuis 1635. Il est composé de 34 communes totalisant une population de plus de 383 911 habitants en 2014. Ce territoire est fortement marqué par une dichotomie liée au relief et aux caractéristiques géomorphologiques de l’île, entre une partie nord « plus naturelle », fortement montagneuse et relativement peu peuplée et une partie centrale et sud de l’île plus urbanisée et concentrant l’essentiel de la population martiniquaise. Cet « antagonisme » va ainsi se retrouver sur l’essentiel des caractéristiques des habitants et du parc de logements du département.

Du point de vue du profil des ménages de la Martinique, la majorité des ménages sont composés d’une ou de deux personnes, bien qu'un cinquième des ménages soient des ménages de quatre personnes et plus. Les personnes de 40 à 54 ans forment la tranche d'âge la plus représentée.

D’une manière globale, la situation socio-économique des martiniquais est précaire, avec une proportion importante de chômeurs dans la population active et un niveau de ressources peu élevé posant la question de la capacité d’accéder et de se maintenir dans un logement.

Le parc de logements du département est largement constitué de résidences principales avec une faible part de résidences secondaires. De plus, l’habitat est marqué par la prédominance des logements individuels même si on assiste depuis quelques années à un rééquilibrage de l’offre au profit du collectif. Comme pour la moyenne nationale, les logements de grande taille sont bien représentés avec une majorité de T4 et de T5. Enfin, le taux de vacance (conjoncturel et structurel), élevé, est de 15%, comparable sur l’ensemble des EPCI. Il est de 8% au niveau national.

Entre 2011 et 2016, les projets ont diminué de 10% soit environ  15 700 autorisations de construire des logements ont été délivrées, soit près de 3 140 logements en moyenne par an. Les parties centrale et sud de l’île sont les plus dynamiques du point de vue de la construction. En 2017, la moitié des logements autorisés sont situés dans la CACEM. Malgré une diminution générale du nombre d’autorisations de construire entre 2015 et 2016, On constate en 2016 une nouvelle hausse des maisons dans les autorisations de construire.

 

ACTUALITÉ

Système National d'Enregistrement - Indicateurs de base, avril 2018
02/05/2018
Système National d'Enregistrement - Indicateurs croisés, avril 2018
02/05/2018
Chiffres et Statistiques RPLS au 1er janvier 2017
05/04/2018